fren

Alstom : Premier essai réussi à 80 km/h pour le train à hydrogène Coradia iLint d’Alstom

  • Alstom : Premier essai réussi à 80 km/h pour le train à hydrogène Coradia iLint d’Alstom

    Alstom : Premier essai réussi à 80 km/h pour le train à hydrogène Coradia iLint d’Alstom

    Alstom a réalisé aujourd’hui avec succès le premier essai à 80 km/h du train Coradia iLint, seul train de voyageurs à pile à combustible au monde, sur sa propre voie d’essai à Salzgitter, en Basse-Saxe (Allemagne). Une importante campagne d’essais sera menée en Allemagne et en République Tchèque dans les prochains mois avant que Coradia iLint n’effectue ses premiers essais avec des voyageurs sur la ligne Buxtehude-Bremervörde-Bremerhaven-Cuxhaven (Allemagne) début 2018.

    Les essais en cours à Salzgitter, qui dureront quatre semaines, ont pour but de confirmer la stabilité du système d’alimentation basé sur une interaction coordonnée entre la traction, la pile à combustible et la batterie du véhicule. La force de freinage est également testée pour vérifier l’interface entre le frein pneumatique et le frein électrique.

    Coradia iLint est le premier train de voyageurs à plancher bas au monde alimenté par une pile à hydrogène, qui produit de l’énergie électrique pour la traction. Ce train « zéro émission » est silencieux et émet uniquement de la vapeur et de l’eau condensée. Coradia iLint combine une variété d’éléments innovants : une conversion énergétique propre, un stockage flexible de l’énergie dans des batteries et une gestion intelligente de la puissance de traction et de l’énergie disponible. Inspiré du train diesel phare d’Alstom, Coradia Lint, Coradia iLint convient particulièrement pour une exploitation sur des réseaux non électrifiés. Il permet un fonctionnement durable tout en maintenant une haute performance.

    « Cet essai représente une étape significative dans la protection de l’environnement et l’innovation technique. Avec Coradia iLint et sa technologie à pile à combustible, Alstom est le premier constructeur ferroviaire à proposer une alternative propre aux trains de voyageurs. Aujourd’hui, notre nouveau système de traction, qui jusqu’à présent a fait ses preuves sur le circuit d’essai, est utilisé pour la première fois sur un train – une étape cruciale vers une mobilité plus propre en Europe », a déclaré Didier Pfleger, Vice-président d’Alstom Allemagne et Autriche.

    Les essais dynamiques sont réalisés à l’usine de Salzgitter à 80 km/h et à Velim (République Tchèque) jusqu’à 140 km/h, la vitesse maximale du train Coradia iLint. Pour les besoins des essais, un poste de remplissage mobile a été construit à Salzgitter afin de pomper de l’hydrogène gazeux dans le réservoir de pression du train Coradia iLint. L’hydrogène utilisé pour les essais est le sous-produit d’un processus industriel, qui est raisonnablement réutilisé comme un résidu. À long terme, Alstom vise à soutenir la production d’hydrogène à partir d’énergie éolienne.

Retour