fren

1 000 km de rails en plus pour la banlieue de Beijing

  • 1 000 km de rails en plus pour la banlieue de Beijing

    La ville de Beijing (Chine) s’apprête à lancer un programme de construction d’un réseau ferroviaire de banlieue de près de 1 000 km d’ici à 2020. Il s’agit de relier les villes situées à 50-70 km autour de la capitale chinoise avec son centre-ville. La première ligne qui sera construite, soit 72 km, reliera Beijing à Pinggu. Cette ligne fait partie d’un projet plus ambitieux d’intégration de Beijing, Tianjin et Hebei. Elle partira de la gare de Dongfeng Beiqiao, dans la banlieue de Beijing, pour arriver à Pinggu, dans le nord-est, en passant par Yanjiao, une ville située dans la province de Hebei. La ligne Beijing-Pinggu desservira une zone comptant pas moins de 300 000 habitants. Contrairement à une ligne de métro classique dont la vitesse d’exploitation se situe entre 60 et 70 km/h, ce nouveau réseau permettra des vitesses d’exploitation de 160 km/h. Autre différence, le coût de construction. Un kilomètre de métro coûte en moyenne 71,5 M.€ alors qu’un kilomètre de voie ferrée classique revient à 14,3 M.€.

Retour